EUROVISION 2017 – NOTRE ANALYSE

eurovision-2017-kyiv-logo

On a regardé les demi-finales de l’Eurovision et… il faut qu’on en parle. Plus de quatre heures de show pour sélectionner quelques pays, en plus du big five et des organisateurs pour la finale. LE show. LES 2 points. Direction l’Ukraine pour découvrir les meilleurs et les pires moments de ces demis.

Les deux fois, l’intro nous laisse un peu sur notre fin. Espérons que cela ne restera pas aussi… plat. C’est pop, certes, mais c’est très plat. Les trois présentateurs (pourquoi trois? on ne sait pas) font leur speech et tout n’est que sourire, dans de très beaux costumes. Pourtant il est difficile d’oublier que le show se passe à Kiev et que la situation politique est quelque peu… compliquée. La Russie s’est même retirée car leur artiste s’était produite en Crimée sans autorisation en 2015 et s’est vue interdite de séjour en Ukraine.

Ceux qui chantent dans leur langue

C’est hyper-rare, bien plus qu’il ne le faudrait. Le slogan « Célébrons la diversité » n’aurait pas pu tomber plus mal. On retrouve le Portugal avec un titre simple, mélodieux à tendance classique Disney. La Hongrie avec une pop onirique très lisse mais très juste. La Biélorussie avec un très beau bateau blanc fait aussi le boulot en agitant le public. Cocorico nous voilà aussi parmi ceux qui jouent le jeu ! Alma représente la France très joliment sans faire de miracle sur scène. On retrouve ici aussi l’Espagne avec, comme pour la France, un refrain en anglais, chanté par un boys band des plages qui ne nous convainc pas même avec ses yeux de chien surfer battu. Il y a aussi la Grande-Bretagne, bien sûr (comme d’autres), qui ne nous éblouit pas beaucoup. Et puis il y a l’Italie, coloré, pop, positif, avec une choré géniale et un gorille. Un gorille !!

Ceux qui nous font demander « POURQUOI ? »

On découvre le chevelu du Monténégro qui fait un show eurovisionesque, too much par moments… mais qui chante faux. Et puis l’Azerbaïdjan nous propose quelque chose d’un peu (voire très) glauque. Est-ce que l’Eurovision est bien l’endroit pour une performance sur la dépression en compagnie d’un homme à tête de cheval ? Et puis il y a l’Islande avec… des mimes de ce qu’elle nous chante avec quelques fausses notes et l’absence d’un vrai show.

Ceux qui ont copié

En plus de la Belgique et son copier-coller avec la canadienne Alexe Gaudreault (qu’on ne connaissait pas avant, soyons honnêtes), et de l’Allemagne avec Titanium de David Guetta (qui s’autoplagie en quasi-permanence), on dit également non à la Suède (et ça fait mal) avec son pseudo Justin Timberlake sur tapis roulant OK GO-ien. Mais également à la Géorgie et la Pologne qui tente tour à tour un générique Bondesque à la Sam Smith ou à la Adele. On dit non à la République Tchèque et sa Lady Gaga en plus mièvre et en moins fun, à Malte même si on ne sait plus très bien où on a déjà entendu ça, à la Suisse qui à piquer le parapluie de Rihanna qui l’avait laissé trop près des couplets, et à la Bulgarie qui a chopé l’intégralité de l’esthétique de Woodkid dans son clip (et en plus musicalement on se fait chier, n’y allons pas par quatre chemins).

Ceux qui ne savent pas vraiment chanter

Ils ne sont pas trop nombreux cette année mais ils sont quand même présents. On retrouve l’Australie (qui ne veut vraiment plus repartir chez elle), l’Albanie dans sa robe transparente du pire effet, la Belgique qui semble forcée d’être ici en plus d’avoir copié, la Lettonie qui, bien que superpsyché ne passe pas et l’Ukraine qui, malgré le fait qu’ils forment le seul groupe de rock du concours, a quelques notes qui nous crispent. Musicalement par contre, ils envoient les grosses grattes dans une ambiance Rammstein cheap pour un résultat plus proche de Blink-182. Scénographiquement, c’est plutôt cool.

Ceux avec qui on se fait chier  

Là ils sont beaucoup plus nombreux. On ne va pas faire dans le détail parce que la majorité nous a vraiment laissées de marbre. On retrouve dans cette catégorie la Grèce, la Finlande, Chypre, l’Arménie, la Slovénie, la Serbie, la Macédoine, le Danemark, la Croatie et Saint Marin qui en sont à leur quatrième participation et qui ferait mieux d’arrêter le concours.

Ceux qui nous font délirer

 On met ici les moments qui nous ont fait bouger, en plus de l’Italie. Le Sax Guy revient avec son groupe pour la Moldavie. Ils ont tout : une choré, des costumes cool, un son sympa et de la bonne humeur. On garde le sourire avec l’improbable duo de la Roumanie, rap et yodel. La Norvège nous éclate avec sa pop et ses lumières plutôt sympas. On ne refusera pas de l’écouter plusieurs fois. Et puis la Lituanie qui, bien que le titre soit plus faible, à un côté sympa flippant avec le costume de la chanteuse tout en ongle et en chignon.

Ceux sur qui sont pas mal 

Enfin, voici ceux qui sont ni bons, ni mauvais, ni chiant, ni éblouissant, simplement sympa. On apprécie donc l’Autriche avec sa chanson positive qu’on va finir par connaître par cœur et sa lune en boulle à facette, les Pays-Bas avec ce trio féminin qui a une très bonne énergie sur scène, l’Irlande et ce jeune homme à la voix très claire, tout en sourire, malgré une chanson assez lente, et l’Estonie qui nous tue avec ses regards caméras de fous, ses jeux de sourcils et une chanson relativement potable et plus entraînante que beaucoup d’autres.

Tu peux retrouver la liste des finalistes juste ici. On regrette que ça ne soit pas aussi flamboyant et positif qu’avant, mais chez Unis Son on espère un bon score pour la France, bien sûr, mais aussi l’Italie et la Moldavie. En tout cas, on a déjà trouvé nos morceaux et passages cultes, et ça, c’est déjà dans l’esprit de l’Eurovision. Et toi alors ? Dis-nous tout ça dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s