LA FÊTE EST FINIE – ORELSAN

orelsanlfef

Simple ? Basique ? Pas tant que ça. Orelsan est de retour, pas complètement changé, un peu différent, sans devenir une parodie. Et La Fête est Finie. Flash.

En mettant la barre assez haut pour la fin du début de sa carrière Orelsan pose des bases nouvelles et en fait une règle pour le reste du rap français mais aussi pour la chanson française. San et La Fête est Finie dégagent une intro dans le genre nostalgique et carrément sombre, qu’on retrouve dans le Stromae-sque et brillant Tout va bien. Basique pose les règles du jeu. C’est le titre simple. Mais on ne lui demande pas autre chose. Il passe presque inaperçu après avoir écouté certaines pépites. Après avoir taillé tout le monde avec Défaite de famille, La lumière se fait de nuit. Bonne meuf sonne comme un mea culpa qui enchaîne sur le bon Quand est-ce que ça s’arrête et les deux résonnent autrement quand on écoute Paradis. On adore Christophe avec Maître Gims. Mais le vrai gros coup de cœur c’est le dernier titre de cet opus dense : Notes pour trop tard. Les cordes, les échos, et ce texte dur, drôle, sincère, mature et organique, tout est magique. Finir là-dessus, c’est ça qui a mis la barre aussi haut. Et c’est exactement ce qu’on espérait entendre. Un basique, mais ça, tu le savais déjà. Simple.

En écoute : Basique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s