LINE-UP ROYALE À FINSBURY PARK !

DSC09914B.jpg

Queens of the Stone Age, Finsbury Park, London, 30 juin 2018. (photo: Léa Fochesato)

Premier concert en Angleterre et premier concert de 2018 ! Pour ce doublon de premières, Festival Republic nous a mis la barre très haut à Finsbury Park, rien qu’avec le line-up. C’est à découvrir dans le live report !

L’idée est assez simple pour nous plaire : c’est à la tête d’affiche d’inviter le reste du line-up. On se retrouve donc avec une belle tête d’affiche stoner, certains de nos favoris rock et de très belles découvertes. Trêve de suspense : c’est Queens of the Stone Age qui a choisi, on se doute qu’on va passer un bon moment.

Premier concert de la journée, à l’ombre de la grande scène, nous protégeant du soleil de plomb qui rayonne dans le ciel Londonien, c’est Black Honey. C’est avec un bon son rock indie que tout démarre. Si le son est excellent, l’énergie est encore un peu timide. Il faut dire qu’ouvrir le bal sur la main stage, c’est impressionnant. On aurait adoré que la chanteuse, Izzy B Phillips, se cache moins derrière sa tignasse bleue mais on ne va pas s’arrêter à si peu. Le groupe de Brighton reste un très gros coup de cœur live. C’est certain, ils réapparaîtront sur le blog très vite.

À peine une heure plus tard on enchaîne avec un duo 100 % féminin, guitare batterie, qui n’a rien à envier à Royal Blood : Deap Vally envoie du lourd. Du très lourd. Dans leurs fringues so 70s, on les pensait pop rock gentille… Mais, encore une fois, c’est la bande de Josh Homme qui a fait sa sélection et on se prend un souffle quasi-hardcore dans la tête. Magique mais encore une fois très court.

Chaque groupe ne joue même pas une heure, les set-lists sont donc un peu frustrantes. Et on sait que ça sera encore le cas avec le suivant, Miles Kane, qu’on attendait avec impatience. Les titres s’enchaînent et le public s’agite un peu plus (mais à peine). Come Closer est un vrai bonheur en live, autant que la reprise de Hot Stuff et le coup de cœur ultime : Coup de Grace. On sait déjà ce qui va rythmer notre mois d’août.

C’est à peine fini qu’on voit le changement de scène se faire. La tristesse de laisser filer Kane fait place à l’immense joie de retrouver les maîtres de la scène, les excellents Suédois de The Hives. Ça faisait une paye qu’on ne les avait pas vu ! Et comme les dernières fois, vêtus de leurs habits de lumière noir et blanc, ils ont fait le show comme des pros, malgré un public assez récalcitrant… Ce qui nous vaudra quelques réflexions sur l’Europe et la monarchie de la part de ce cher Howlin Pelle Almqvist. Il fallait s’y attendre.

Encore une fois, le temps est passé trop vite, le show était trop court. C’est l’heure de la pause. On abandonne le premier rang pour un wrap au poulet, des frites, une glace et des litres d’eau. Le soleil tape toujours et c’est loin de Run The Jewels qu’on débriefe. Pour l’instant tout va bien et on s’installe un peu plus loin, face à la scène pour voir la suite.

Monsieur Iggy Pop débarque et enchaîne les titres. Beaucoup moins bavard que notre concert précédent (qui est difficile à égaler on le sait), L’Iguane reste un professionnel qui donne tout ce qu’il a. Et il en a encore beaucoup d’énergie à revendre, malgré son âge !

DSC09923B

Queens of the Stone Age, Finsbury Park, London, 30 juin 2018. (photo: Léa Fochesato)

C’est presque trop court, je le répète, et on sent que le monde s’impatiente. Les Queens of the Stone Age montent sur scène quarante minutes plus tard, souriants et plutôt bienveillants. Ils ne traînent pas non plus, bien qu’ils aient clairement la setlist la plus longue. On s’éclate sur Go With the Flow, Sick, Sick, Sick, le puissant The Way You Used to Do et le sublime The Evil Has Landed. Les classiques se marient à merveille aux nouveautés et c’est pleines d’énergie (et de frites) que l’on quitte le site pour aller prendre notre métro. C’est le retour à la réalité… et pourtant, depuis trois jours ces concerts ne nous quittent pas.

Ce sera sans doute notre unique festival de l’été, et même si je jalouse ouvertement celles et ceux qui ont mis les pieds au Download de Paris et au Hellfest, eh bien je ne regrette rien juste grâce à cette line-up de fou. Et toi, ta line-up idéale, tu l’as déjà vue ? Dis-moi tout en commentaire !

Plus de photos ici! et n’oublies pas de nous suivre sur Instagram pour voir nos prochaines aventures live!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.