14 : 13 – 14 : 13

Pochette du vinyle de 14 : 13 aussi sombre que l'album.

Pochette du vinyle de 14 : 13 aussi sombre que l’album.

Quand on tombe sur un OMNI (Objet Musical Non Identifié) on peut avoir deux types de réactions : soit on tombe follement amoureux, soit on reste perplexe en mode lapin-prit-plein-phare. Avec 14 : 13 du collectif messin 14 : 13, j’ai plutôt joué au lapin.

Sorti en avril 2013 sur le label Specific, l’album 14 : 13 est un album très… spécial. C’est un univers abstrait, expérimental oscillant entre psychédélisme et noise. Sur la première face du vinyle on a trois morceaux distincts. Avec cette assez longue partie, on se demande ce qu’on écoute.

Sur la deuxième face on a un morceau en trois temps : (f)rance fort(e). Là les ambiances sont entre terreur, rythmes orientaux et tambour de guerre qui pourraient faire penser aux tambours du Bronx. L’album se termine et j’avoue éprouver un certain soulagement tant l’ambiance était oppressante pour moi.

Coup de cœur : End Prone Ship. Pas vraiment coup de cœur mais plutôt morceau le plus parlant. On s’approche du desert rock tout en restant dans cet univers expérimental très (trop) spécial.

En bref : pour les amateurs d’OMNI, d’expériences étranges et de noise.

Site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s