Lalala première édition – Episode 2

Sinéad O'Connor au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Sinéad O’Connor au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Date : 9 juillet 2014

Lieu : Théâtre de Paris, Paris, France

Après la soirée 100% femmes, c’est une soirée pleine de caractères, et bien trempés, qui attend le public du Lalala Unplugged Festival. Trois ambiances très différentes ce soir dans la magnifique salle du Théâtre de Paris. Trois personnages, trois « gueules », trois univers. Voici ce qu’on a retenu de cette plongée musicale.

C’est Johnny Borrell qui se charge de l’ouverture de la soirée. Plus connu pour son travail avec Razorlight et Libertines, le britannique reprend une chanson du Barde lui-même, Hey Nonny. Chanter du Shakespeare dans un théâtre accompagné d’un banjo et d’une violoniste, c’est la proposition de Borrell. C’est un style assez simple, épuré et sincère que nous propose l’artiste au look hobo. Mais l’ambiance est très particulière et entre deux accordages, assez long d’ailleurs, on s’impatiente dans le public. Le chanteur habité par son art ne fait pas l’unanimité.

Johnny Borrell au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Johnny Borrell au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Un petit temps d’attente et voilà qu’est projeté le nom de Plaza Francia sur le rideau de velours noir au fond de la scène. L’association de Gotan Project et de Catherine Ringer réveille les sensations et la chaleur de l’été. Tango et électronique s’accordent à la voix puissante des Rita Mitsouko pour le plus grand bonheur de tous. Costume, lumière, c’est un show pointu et entrainant auquel on s’assiste, pas très unplugged mais superbe. La belle Catherine chante en espagnol, une fois en anglais et une fois en français avec l’attendue et acclamée debout Marcia Baila. Catherine Ringer quitte la scène en nous souhaitant une « Bonne Sinéad ». Elle ne croit pas si bien dire.

 

Catherine Ringer avec Plaza Francia au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Catherine Ringer avec Plaza Francia au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

L’irlandaise est plus qu’attendue, autant par les fans que par les curieux. Certains sont séduits, d’autres sans doute moins, mais tout le monde s’accorde pour dire que la voix de Sinéad O’Connor est l’une des plus belle du monde. Elle nous le prouve avec un I Am Stretched On Your Grave a cappella. C’est un frisson. Plusieurs moments forts en émotions nous traversent avec les paroles sublimes mais tristes de la chanteuse. Le public se lève même plusieurs fois à la fin du concert et la belle, émue, ne sait que dire. Sourire aux lèvres elle remercie tout le monde avant de continué de chanter, les yeux fermés, possédé par ce qu’elle raconte, debout sur son tapis au milieu de la scène. Un concert pas complètement acoustique mais vraiment magique.

Sinéad O'Connor au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

Sinéad O’Connor au Théâtre de Paris, le 9 juillet 2014. (photo : Coralie Houillon)

C’est ainsi que ce clos la première édition du Lalala Unplugged Festival. De beaux moments d’émotions, une organisation parfaite, un lieu splendide et des artistes invités qui se complètent avec justesse. Ce n’est peut-être pas un sans-faute, peut-être faudrait-il plus d’acoustique et moins d’électrique encore. Mais pour une première année c’est une réussite. Espérons en voir plus l’année prochaine !

Plus de photos sur Flickr

Episode 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s