Lalala première édition – Episode 1

IMG_0761b

Bienvenue au Lalala Unplugged Festival! (photo : Coralie Houillon)

Date : 8 juillet 2014

Lieu : Théâtre de Paris, Paris, France

La première édition du Lalala Unplugged Festival, le festival de vente-privée.com, c’est l’occasion de découvrir des artistes en acoustique ou presque dans un cadre magique. Le théâtre de Paris est un lieu sublime et assez inattendu pour un festival. Pour cette deuxième  soirée ce sont trois concerts, trois voix féminines, trois univers qui raisonnent dans la salle du théâtre.

C’est Valerie June, la belle du Tennessee qui ouvre la soirée. Concert court mais prenant, l’américaine a une voix puissante. Complètement habitée par ses histoires, ses contes, son look et ses chants, elle invite, avec son fort accent, au partage et à l’amour de la musique. Avec sa présence, les titres s’enchaînent et le public vit une vraie descente du Mississipi, au son du banjo, qu’il soit grand ou petit.

Valérie June le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

Valérie June le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

Puis c’est au tour de Suzanne Vega d’arriver sur scène. La New Yorkaise nous sert un son pop-rock rafraîchissant et que ce soit « unplugged » ou « more plugged » ses titres efficaces charment  le public. Avec un I Never Wear White piquant, un The Queen and The Soldier  et un Luka très émouvants, le concert est plein d’énergies différentes et communicatives.

Suzanne Vega le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

Suzanne Vega le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

Pour la fin de la soirée c’est Ayo qui monte sur scène. Elle aime les concerts acoustiques. Elle nous avoue ne pas avoir de set-list prévue. C’est selon la vibe du moment. Du coup c’est un mélange de vieux et de nouveaux titres, très nouveau puisqu’elle nous annonce vouloir en jouer un écrit le jour même. La réaction de la salle est très positive. La suite c’est l’univers folk, world et rap de l’allemande qui enveloppe l’audience à tel point que c’est sans trop d’hésitation que tout le monde se lève et l’acclame. Le tube Down On My Knees clos cette deuxième journée en beauté.

Ayo le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

Ayo le 8 juillet 2014, Paris. (photo : Coralie Houillon)

En sortant le public retrouve la réalité, la coupe du monde et le métro. Mais tout le monde aura dans la tête ces trois petites notes, les Lalala du festival de cette deuxième journée cent pour cent féminine.

Plus de photos sur Flickr

Episode 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s