Charlie Winston – Curio City

1503269_10152498630346256_384272674777467308_n

Quatre ans déjà après le très beau Running Still, le Britannique Charlie Winston revient avec un troisième opus bien plus électro que ces prédécesseurs, Curio City. Sorti ce 26 janvier, l’album est surprenant et mérite au moins une écoute.

Wilderness est une ouverture ronde, et très vite on retrouve la marque, ce timbre de voix tellement particulier, qui nous assure qu’il s’agit bien de Charlie Winston. Mais l’univers a de quoi surprendre puisque ce sont des bulles électroniques qui accompagnent cette voix. Pas désagréable, simplement inattendu. En tout cas au début. Et puis l’ambiance ne change pas vraiment et cela reste très froid. En elles-mêmes les chansons sont très belles mais c’est la forme plus que le fond qui déçoit. On ne peut, bien sûr, pas lui en vouloir de chercher dans d’autres horizons, mais après Truth, Say Something, Fear & Love et Too Long (dont on trouve une version radio en fin d’album) on espère retrouver quelque chose de moins électro, ou en tout cas de plus chaleureux.

A Light (Night) est planante et très douce, mais dans la même veine que les morceaux précédents. Another Trigger arrive juste derrière. On est comme soulagé avec son intro secouée, moins lisse que le reste. Tout de suite après on (re-)découvre le single Lately, qui fonctionne, à la fois dans la suite logique de ce qu’il faisait avant et en accord avec le nouveau style qu’il adopte.

Just Sayin’ a de quoi inquiéter… pour les trois premières secondes seulement. La guitare à un petit côté Ting Tings, sauce Winston, qu’on adore. L’électro est enfin plus sympathique et plus chaude. A Light (Day) est le parfait contraste de A Light (Night), pop, pétillant, coloré, efficace et entêtante. Le bon Evening Comes nous donne la même impression que Lately. Ça fonctionne. Stories qui suit est sublime, principalement entre piano et voix. On termine l’album avec deux remix de Lately, originales mais pas indispensables.

Coup de cœur : Just Sayin’ pour la très bonne surprise, malgré le petit coup de flippe de l’intro. Le petit côté funky rattrape ça vite et bien. On regrette que la fin ne soit pas plus longue.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Lately
  • Just Sayin’
  • A Light (Day)

En bref : Un album très 50/50.

Site Officiel/Facebook

En écoute : Lately

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s