FFS – FFS

FFS

Ces visages et ces voix vous sont familiers mais le nom du groupe ne vous dit rien ? FFS c’est la fusion de Franz Ferdinand, que l’on connait bien maintenant, et du groupe américain, Sparks. L’idée de cette collaboration est arrivée très tôt dans leurs esprits et le résultat est tout simplement logique, comme si le groupe avait toujours été ainsi.

Johnny Delusional est une parfaite entrée en matières ou on retrouve les deux univers. Ils sont tellement proches après tout que l’on adopte immédiatement le duo de voix. Racontant ce moment où l’on tombe « amoureux » d’une personne dans la rue sans la connaitre, le morceau est à la fois dansant et attachant. Call Girl rappelle les morceaux les plus électro de Franz Ferdinand, avec un refrain des plus simples et efficaces.

Dictator’s Son continue sur la même lancée avec un texte entre humour et sérieux sur la vie d’un fils de dictateur. Il veut changer le monde mais ne sait pas quand exactement. Little Guy From The Suburbs a des allures plus folks, comme une lettre posthume. Après tant de calme Police Encounters remonte le côté dansant du groupe, suivit du logique et entraînant Save Me. Départ ensuite pour le Japon avec So Desu Ne, encore plus électronique que les autres titres mais tout aussi vibrant. Retour aux États-Unis avec un bon rock pour The Man Without A Tan.

On passe ensuite au légèrement déprimant Things I Won’t Get avant le petit coup de stress de The Power Couple. Après tout, on serait tous dans cet état si on attendait un couple d’importance pour diner… ce titre à un petit côté comédie musicale, comme le morceau suivant d’ailleurs : Collaborations Don’t Work. Pied de nez humoristique à ceux qui pensent qu’en effet les collaborations ne fonctionnent pas de la part d’une des meilleures collaborations actuelles, mais aussi texte plein de sens et de lectures possibles. Et ça pendant près de sept minutes. L’album normal se clos avec Piss Off, titre entêtant et dansant, mais on a voulu pousser plus loin sur les titres du Deluxe.

On continue donc avec So Many Bridges… qui nous rappelle qu’il existe beaucoup de ponts depuis lesquels sauter. Pas un message très… joyeux pour un rythme pourtant très pétillant. King Of The Song commence en douceur mais avec un texte un peu plus sympa. Look At Me peut paraître assez violent, électronique et rock à la fois. Enfin A Violent Death termine l’opus pour de bon, avec une ambiance famille Adams. L’album entier est assez harmonieux, avec ces petits mélanges et contrastes qu’on adore. Qu’une seule chose à dire : on hâte de les voir sur scène. Ils seront en tournée dans toute l’Europe cet été, profitez-en!

Coup de cœur : The Man Without A Tan, pour son ambiance générale et les possibilités live qu’il offre.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Johnny Delusional
  • The Man Without A Tan
  • Piss Off

En bref : un super-groupe de génie !

Site Officiel/Facebook

En écoute : Piss Off

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=l3V4KfeJBCQ]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s