The View Electrical – Roseland

0004592817_10

L’univers de The View Electrical est assez sobre et calme. Ils font partie des groupes que l’on aime écouter en fermant les yeux et en se laissant porter tranquillement à travers les mondes et les histoires qu’ils nous racontent. Le groupe Suisse a sorti son premier opus Roseland en avril dernier, chez Hummus Records.

Haunted By A Dream ouvre le bal et on ferme déjà les yeux. Une forme de douceur passe dans tous les instruments et est amplifiée par la voix feutrée du chanteur, comme un souffle, qui se change plus tard en beau cri, soutenus par des chœurs. At All Costs est dans la même ambiance, quoi que peut-être un peu plus électronique, jusqu’à la surprenante apparition de scream très métal qui choquent un peu. S’ils étaient présents sur le morceau d’avant ils étaient bien plus discrets. Là, on dit non. Life In Every Breath est beaucoup plus dans l’ambiance du début, avec une énergie bien dosée.

It Was Time démarre avec quelques notes à la guitare. On ne peut s’empêcher de se sentir triste à l’écoute de cette chanson, grâce aux émotions qu’ils ont su parfaitement retranscrire en musique. Une voix féminine vient rehausser ce sentiment. Puis on se lance dans Roseland, titre à deux faces. La première face est assez tendre et calme, entre ambient et folk ; et ça dure un long moment, le titre durant neuf minutes ; et la deuxième face apparaît près de la fin, avec un son métal très lourd et qui ne semble toujours pas au bon endroit. Le mélange est très étrange… et dans le genre étrange on continue avec Protect Us. L’introduction, aux voix sombres et au texte, en français, parlé, fait froid dans le dos. Et même quand la musique, qui poursuit cette idée d’ambiance sombre, les voix et le texte ne s’arrêtent pas vraiment. C’est en fait le seul texte du titre.

On revient en terrain connu – et plus rassurant – avec Black Veil, bien qu’on y retrouve encore ce mélange avec le métal. On s’y habitue un peu, et c’est sans doute un des morceaux ou cela passe le mieux. In My Defense ne nous fait pas de surprise de la sorte et nous laisse planer tranquillement jusqu’à Death And The Young Man. Comme Life In Every Breath, Treasures nous emporte. C’est après A Voice Of My Own, que le titre de We Won’t Stay, de neuf minutes également, marque la fin de l’album. Le groupe emmêle une dernière fois les styles musicaux, cette fois-ci de façon plus juste. Le tout reste quand même très surprenant.

Coup de cœur : Death And The Young Man, pour sa rythmique qui a un petit quelque chose de magique.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Haunted By A Dream
  • Life In Every Breath
  • Death And The Young Man

En bref : un album surprenant

Site Officiel/Facebook

En écoute : Life In Every Breath

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s