Sauvages à Rock en Seine – Episode 2

IMG_9941 copie

The Libertines, sur la Grande Scène de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

Date : 29 août 2015.

Lieu : Domaine de Saint Cloud, Paris, France.

Avec un premier jour aussi intense et aussi grandiose, on avait peur d’être un peu déçu de la deuxième journée. Que nenni. Certes plus calme dans l’ensemble, cette deuxième partie du festival Rock en Seine nous a quand même fait pas mal bouger. Voilà comment.

Bon, pour être tout à fait franc, le tout premier concert était un peu décevant. C’est sur la Grande Scène qu’il se déroule et, même si musicalement The Maccabees c’est plutôt cool, on s’attendait à un peu plus d’effort au niveau du look. Quand on nous promet une classe à la Beatles, on ne s’attend pas à voir des mecs en jean-t-shirt. Heureusement qu’ils savent gérer leurs instruments !

IMG_9739 copie

The Maccabees, sur la Grande Scène de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

On reste quand même et on attend le deuxième concert avec un sourire en coin. Dans la foule on entend parler de Ben Howard comme d’un sacré caractériel. Assurera-t-il son concert jusqu’au bout ? La réponse est oui. Musicalement c’est sympa, surtout pour les amoureux de folk, on a quand même du mal à lui faire sortir un merci ou un bonsoir. Effacé derrière ses lunettes de soleil on doute qu’il regarde la foule. Non, il est là pour sa guitare. Mais au moins il reste jusqu’au bout.

IMG_9785 copie

Ben Howard, sur la Grande Scène de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

À la fin de son concert c’est direction la Cascade pour voir Marina & The Diamonds. La chanteuse dans sa combinaison zébrée à une certaine prestance et un charisme indéniable. Elle donne de la voix, communique beaucoup avec son public et ne s’arrête pas de sourire. Un très bon concert dans l’ensemble, même lorsqu’on ne connait que de loin ces titres. On l’écoutera d’un peu plus loin vers la moitié de son show pour retourner doucement vers la Grande Scène pour Stereophonics.

IMG_9820 copie

Marina & The Diamonds, sur la Scène de la Cascade de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

Un son rock-folk parfois un peu lent, surtout si on compare à la veille, mais bien équilibré s’échappe de leurs enceintes. Même s’ils sont plutôt bons, on fait demi-tour vers le milieu du concert pour la Cascade à nouveau. Cette fois, on s’approche un peu plus des barrières pour voir Etienne Daho. Alors, oui, on l’avait déjà vu aux Eurockéennes, mais on ne s’en lasse pas. Et pour cause, le Rennais offre un show disco-pop poétique et dansant que ses fans, toutes générations confondues, et que les curieux redemandent. Le concert passe presque trop vite.

IMG_9892 copie

Etienne Daho, sur la Scène de la Cascade de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

C’est donc l’heure de faire demi-tour et de retourner sur notre petite colline près de la Grande Scène pour voir Interpol et attendre le grand retour de The Libertines. Pour ce qui est d’Interpol, on n’en gardera qu’un souvenir de fond sonore pas désagréable mais pas hyper-marquant non plus. Allongés dans l’herbe on écoute d’une oreille. De toute façon sur scène, il ne se passe pas grand-chose… Et puis une heure passe, c’est Gramatik qui fait trembler la Cascade, et enfin on se pose des questions.

IMG_9925 copie

The Libertines, sur la Grande Scène de Rock en Seine, le samedi 29 août 2015. (Photo: Coralie Houillon)

The Libertines sur la Grande Scène, c’est presque trop beau pour être vrai. Seront-ils vraiment là ? Et à l’heure ? Impossible, ils seront forcément en retard et un peu… secoués par des substances illicites. Eh bien non. Ils sont là, à l’heure, et clean (non, pour le coup la bière ça compte pas). C’est un soulagement et une vraie surprise. Avec un accent plutôt fort, Doherty et Barât s’amusent et vont jusque sur l’avancée de scène ensembles. Ils sourient et ça fait du bien. Pas de caprices juste leurs titres qui remportent le cœur des fans, de Can’t Stand Me Now à Up The Bracket, sans oublié le plus récent Gunga Din qui ne dépareille pas avec le reste de la setlist. Doherty ira même jusqu’à reprendre – rapidement – Les Copains D’Abord avant de finir leur show avec I Get Along et Don’t Look Back Into The Sun. Superbe fin pour cette deuxième journée dans la jungle sauvage de Rock en Seine.

Certains de ces concerts sont disponibles gratuitement en replay grâce à CultureBox, soit via leur application pour tablette, soit par leur site internet. Le live de Ben Howard et The Libertines seront bientôt disponibles en intégralité.

Plus de photos sur Flickr ici et ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s