Iggy Pop – Post Pop Depression

Cover

Ça y est, Kanye West vient de sortir un single… et comme on s’en fout on va plutôt vous parler du retour de l’Iguane, le bien nommé Iggy Pop, accompagné de deux Queens de l’âge de pierre et d’un singe de l’arctic. Post Pop Depression est sorti courant mars et depuis il tourne un peu en boucle chez nous. Review.

Mais d’abord, qui sont les quatre lurons sur cette pochette en noir et blanc? Bon c’est écrit mais on va vous le dire quand même. Joshua Homme, aussi appelé Josh Homme, c’est le mec qui est un peu partout et qui a un million de projets à l’année, soit avec Eagles of Death Metal, soit avec Queens of the Stone Age, soit d’autres… et d’ailleurs, Dean Fertita, aussi sur la pochette, fait partie des QOTSA.

A la toute droite de la photo, Matt Helders, le batteur et fondateur des Arctic Monkeys (avec Alex Turner, un peu occupé avec The Last Shadow Puppets en ce moment). Et bien sûr, la voix, l’Iguane, le grand Iggy Pop. Et tout ce petit monde a bien fait de ce réunir pour Post Pop Depression. Un grand cru qui commence avec le Bowiesque Break Into Your Heart, qui s’infiltre dans nos tête rapidement et qui n’en sort plus.

Gardenia prend des couleurs un peu plus joyeuse que ce premier titre, plus dans le contraste, la voix de l’Iguane cours sur les murs, accompagné ensuite par Homme. Après le premier refrain, on connait le titre par coeur. American Valhalla nous emmène dans une sorte de forêt sombre et fumeuse, et on avance à la recherche de ce paradis étrange. Ambiance mystique. In The Lobby résonne comme un bon vieux rock, sans partir sur de la pure joie ou des rythmes endiablés des Stones. Il y a un côté plus grave dans ce que fait Iggy, sans se prendre trop au sérieux non plus.

Sur Sunday on retrouve des couleurs, encore une fois, à la manière de Gardenia… c’est le dimanche après-midi ensoleillé qui arrive doucement en ce début de printemps. Le titre se fini sur une valse, sur laquelle on imagine bien les fleures de cerisier s’envoler dans le lointain. Vulture contraste pas mal, avec une atmosphère plus sombre, diabolique, en acoustique au départ. Au final le titre est assez court mais bien suivit par German Days, dans la même tonalité. On le confirme, les voix de Homme et de Iggy se marient à la perfection.

Avec Chocolate Drops on mélange la Californie et Pink Floyd pour un résultat doux et qui fond sous la langue… L’album arrive a sa fin d’ailleurs. Paraguay commence a cappella, dans un mélange de voix assez efficace… et se fini dans un chaos organisé et rageur, assez intense. Ceci dit, l’album entier est efficace. Les mélodies sont prenantes, les voix s’accordent, les styles et les pates de chacun s’épousent parfaitement et dans son ensemble, Post Pop Depression est harmonieux. Que dire de plus à part: vivement que l’on voit l’Iguane sur scène!

Coup de cœur : Break Into Your Heart, parce que c’est le titre que l’on retient immédiatement et qui reste sous jacent pendant tout l’album.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Break Into Your Heart
  • Sunday
  • Paraguay

En bref : un essentiel rock!

Site Officiel/Facebook

En écoute : Break Into Your Heart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s