The Cult – Hidden City

theculthiddencitycd

Quand on sort un dixième album, on peut avoir la pression. Dix ce n’est quand même pas rien. Avec Hidden City, les anglais de The Cult ne tapent pas à côté de la cible. Musicalement, c’est une bombe rock qui nous fait vibrer du début à la fin. Disponible depuis février.

Le premier titre, Dark Energy, c’est exactement ça : une énergie sombre qui vient nous prendre par les chevilles et qui s’infiltre en nous au fur et à mesure du titre. C’est bon, on vibre. On ne s’arrête pas en si bon chemin avec l’électrique No Love Lost. Malgré ses légers moments de répit dans les couplets, on ne peut pas dire que l’ambiance se calme. Dance The Night se teinte d’un côté Bowiesque. Mais est-il possible de trouver un groupe de rock qui n’est pas été influencé un jour par Bowie ? A priori, non. Le résultat n’en est pas moins excellent !

In Blood agit comme un souffle après autant d’énergie et de riffs enflammés… mais ce souffle n’est pas fait d’air frais. Mélancolique, comme marqué à vif par une cruauté humaine, on sent que ce titre est plein d’une certaine douleur. Birds of Paradise continue dans la même veine, sur 6 minutes et quelques. Hinterland qui vient ensuite reprend un rythme plus électrique, plus vif, comme sur Dark Energy, qui nous réveille assez brutalement.

La recette fonctionne toujours avec G O A T (dont le clip vient de sortir sur Nowness). Et puis arrive Deeply Ordered Chaos, écrit juste après les attentats de Charlie Hebdo. Drôle d’ambiance. Drôle de sentiment à son écoute, surtout après tout ce qui s’est passé depuis… On sent aussi une envie d’en découdre, de ne pas en rester là. Il y a de l’espoir dans ce titre. Avalanche of Light, qui vient juste derrière, poursuit la retranscription auditive de l’espoir et de la motivation qu’il faut y mettre.

Les fières fleurs blanches tachées de sang sur la pochette sont misent en musique avec Lilies. On sent très vite un écho avec In Blood. En tout cas, on associe ces deux titres visuellement. Heathens débarque ensuite avec ses bottes lourdes et nous embarque vers la fin de l’album, aussi vibrant que le début. Enfin, Sound and Fury se charge finir le tout, très calmement, histoire de nous calmer après tant de vibration et d’émotions.

Coup de cœur : Dark Energy, parce que plus puissant que ça comme ouverture, ça devient difficile à trouver.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Dark Energy
  • G O A T
  • Heathens

En bref : Un bel album rock

Site Officiel/Facebook

En écoute : Dark Energy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s