Afraid of Heights – Billy Talent

billy_talent_afraid_of_hights_album_cover

Après la trilogie Billy Talent I, II, III et Dead Silence qui nous avait plu en partie, on doit dire qu’on attendait Billy Talent au tournant. Le groupe Canadien complètement énervé a sorti son cinquième album dans l’été, appelé Afraid of Heights. Pochette stylisée dans l’esprit du groupe, on retrouve les couleurs de I et II qui laissent présager un son puissant. Review.

Big Red Gun n’est pas aussi puissant qu’on l’aurait souhaité pour la mise en bouche, mais dans l’ensemble reste un bon titre, énergique et entêtant. Avec Afraid of Heights, par contre, on retrouve l’esprit des chansons les plus calmes de Billy Talent, et notamment celles qui composent III. Pourtant, c’est cette guitare si spécifique à Ian D’Sa qui nous fait accrocher. Quant à la voix de Ben Kowalewicz, elle est toujours aussi reconnaissable mais clairement moins stridente et hurlante qu’à leurs débuts. Mais ils en ont parcouru du chemin depuis !

Ghosts Ship of Cannibal Rat est un titre intriguant pour un morceau plutôt bien fait, pas surprenant, entre grognement et envolées on s’y retrouve vite. Louder Than The DJ est de loin le meilleur titre de l’album. Puissant, punk comme on l’aime, énergique, motivant, le titre est une déclaration d’amour pour le rock et nous fait penser aux Sex Pistols. On l’écoute en boucle depuis un moment maintenant. Promis, on va passer à la suite.

Avant, un petit mot par rapport à l’écriture et à l’enregistrement de ce cinquième opus : le batteur, Aaron Solowoniuk n’a pu enregistrer et ne tourne pas non plus avec le groupe en ce moment, à cause de sa sclérose en plaque. Mais on retrouve, dans le jeu de ses remplaçants, l’écriture de son rythme. Et ça, malgré tout, ça fait plaisir.

The Crutch qui suit est un titre comme on les aime. Sans être aussi bon que son prédécesseur, on approuve le rythme et le côté coup de poing du refrain. Après ça on retrouve un titre plus calme, Rabbit Down the Hole. Enfin calme… Sur son intro qui nous rappelle beaucoup Lonely Road to Absolution. Le genre de chanson qui fout des frissons. Dommage qu’il se finisse en fade-out, on aurait voulu une fin spectaculaire. Time-Bomb Ticking Away nous ravit dès les premières lignes et jusqu’à la fin, avec une sorte d’ambiance un peu pressée, sans que le titre soit précipité !

Leave Them All Behind, par contre, est porté par une mélodie assez positive et joyeuse, ce qui change un peu de la tonalité de départ. Horses & Chariots et This Our War envoient pas mal, sans pour autant nous faire avoir le même coup de cœur que pour Louder Than the DJ. February Winds est le dernier titre inédit de l’album et il est loin d’être froid. C’est une reprise de Afraid of Heights qui ferme la marche. On peut dire que dans l’ensemble c’est assez réussi. On retrouve des sonorités du début avec une maturité acquise au fils des albums. Alors, oui, on te le recommande chaudement.

3 titres à retenir :

  • Louder Than the DJ
  • Time-Bomb Ticking Away
  • This Is Our War

En écoute : Louder Than the DJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s