PARIS VORTEX – GUILLAUME TEYSSIER

 

10441445_10154034900191926_5097181161725181298_n

Chansons anglo-french, beaux textes et sobriété disco-pop, voilà le programme de Paris Vortex, album de Guillaume Teyssier.

Pour son premier titre, Shadow Dancer, Teyssier se met au disco-pop et chante en anglais… Et puis sur 2048 (Detour Vers Le Futur), on l’entend en français dire qu’il est coincé dans le futur avec Grichka et Igor. C’est drôle, pétillant et ça s’accélère jusqu’à la fin. Ses textes sont très beaux, on voyage entre les deux langues facilement et on suit ses histoires avec attention. Musicalement, on se trouve sur quelque chose de sobre pour ne pas bouffer le texte, un peu à la manière d’un Gainsbourg ou d’un Daho. Petit coup de cœur dans le genre pour Icarus. Vortex Disco résume aussi très bien l’idée de l’album, même si ce n’est pas le meilleur des morceaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s