DIVIDE – ED SHEERAN

1

Après + et x, voici le troisième album, tout en bleu et noir, d’Ed Sheeran ÷ (ou Divide, si tu avais un doute). Le chanteur pop a-t-il osé aller plus loin que ces précédents opus ? Pas sûr. Review.

Avec Eraser Ed Sheeran avance son flow à-la-Eminem avec justesse, sans jamais laisser sa guitare de côté. Elle le soutient sans l’étouffer. L’énergie est bonne et le départ prometteur, quand bien même les risques ne sont pas flagrants. Avec Castle On The Hill, on retrouve un son très radio-able, la pop sucrée et légèrement mélancolique de Sheeran.

Et puis c’est l’heure de la ballade avec Dive. Quelques petites notes à la guitare électrique s’invitent et c’est du plus bel effet. Mais encore une fois, on avance dans l’univers de Sheeran les yeux fermés, sans se prendre les pieds dans le tapis. Pas de surprise au coin de la rue, le chemin est bien balisé.

Shape Of You est peut-être légèrement plus aventureuse, sensuelle et sobre. On aime son côté rond et entêtant. Encore et toujours très radio-able, on garde le titre en tête longtemps après son écoute. Mais retour à quelque chose de plus tendre avec Perfect. Les petites touches celtiques avec Galway Girl, joyeuse, entre tradition et modernité, sont les bienvenues. Happier, qui vient juste derrière, paraît alors bien triste en comparaison.

Petit coup de cœur pour What Do I Know ? un peu plus loin, avant de se laisser bercer par How Would You Feel (Paean). Simple mais efficace, encore une fois. L’album se clôt avec Supermarket Flowers… en tout cas pour la version simple. Divide Deluxe offre quatre autres styles, Sheeran-esque mais un peu plus vibrants aussi, dont les ensoleillés Barcelona et Bibia Be Ye Ye.

Peut-être qu’il aurait été intéressant pour Sheeran d’opéré un début de virage avec un ou deux titres qui s’éloignent de son style habituel ? Attention, je ne dis pas qu’il est mauvais, loin de là. Divide est très bon. Mais pas aventureux. À la manière d’Adele qui sait nous faire frissonner avec sa voix si puissante, Sheeran nous séduit avec sa guitare et ses textes sincères. Et ça marche. Alors quand la formule marche, on ne la change pas. En tout cas pas encore.

On retiendra quelques titres, et on comprend l’envie d’avoir l’album entre les mains. Mais on aurait quand même voulu un peu plus de différence pour ce troisième opus, avant l’édition Deluxe. La trilogie mathématique et poétique est belle, complète, mais on se demande si elle s’arrêtera là ou non. Ce qui est sûr c’est que Sheeran ne semble pas près de s’arrêter de créer, et c’est tant mieux.

3 titres à retenir :

  • Shape of You
  • Galway Girl
  • Nancy Mulligan

En écoute : Shape of You

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s