RYTHMES ET BOTANIQUE – GAËL FAYE

retb

Après un premier album en 2013, l’écrivain-rappeur Gaël Faye offre au monde cet EP, Rythmes et Botanique. Flash.

La plume d’un rappeur est, au fond, très proche de celle d’un auteur de roman. Ça tombe assez bien car Gaël Faye est un maître dans ces deux matières. Le Prix Goncourt des lycéens pour son premier roman, Petit Pays, prouve qu’il sait aussi poser sa voix et faire claquer les mots dans l’air avec un rythme juste. Et savoir faire ça, c’est autre chose. Victor Hugo savait-il rapper ? Peut-être, je ne lui ai pas demandé. Ce qui est sûr, c’est que Faye sait. Tôt le matin nous séduit, Solstice nous repose et Irruption fait tourner les mots, les expressions, les syllabes et les références tout autour de nous, dans une spirale qui nous laisse sans voix. On sourit. On comprend l’importance et la portée du message, politique et humain. Paris métèque porte le même et À trop courir termine cet EP avec une douceur, une poésie, une maturité aussi qui fait plaisir à entendre. À écouter sans modération.

En écoute : Irruption

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.