SUR LA PLATINE – RUSH! – MÅNESKIN

Le quatuor italien Måneskin revient avec panache dans un album majoritairement en anglais, RUSH!, et le moins qu’on puisse dire c’est que j’aime beaucoup. Dix-sept (17 !) titres forment l’ensemble sexy et sauvage de ce nouvel opus.

Bon, clairement, tout est un peu plus lisse que leurs premiers titres, et on peut blâmer le nombre de producteurs différents plongés dans le mix. C’est, dans l’ensemble, beaucoup plus pop.

Mais leur irrévérence, leur style et leurs rythmes sont suffisamment impétueux pour me filer des frissons.

OWN MY MIND est une belle intro qui m’a plongé tout de suite dans l’explosion de leur attitude, sans pour autant devenir un coup de cœur. Par contre, GOSSIP, avec l’incroyable et incontournable Tom Morello en guest, m’a fait tourner la tête.

Vient un léger creux Pop, pas désagréable, mais franchement moins impactant que ce que je voulais. Arrive FEEL – produit avec les Suédois Mattman and Robin, plus sale, garage, une pointe pop, électrique, suivit de DON’T WANNA SLEEP construit pour le dancefloor. Le franc, inattendu et punk KOOL KIDS surprend dans le bon sens et semble un peu alien dans cet ensemble. Et puis le groupe passe en italien. Et là, c’est le feu, le vrai, le provocateur, celui qui m’a marqué la première fois.

MARK CHAPMAN, LA FINE, IL DONO DELLA VITA… autant de titres qui révèlent un peu plus la nature brute du quatuor. Et ça marche, en tout cas pour moi.

Enfin… Avec cette liste de producteurs, le groupe part dans tous les sens et on ne sait plus trop où donner de la tête. En soi, ce n’est pas désagréable, mais on s’y perd presque. C’est comme si deux albums avaient été greffer de façon aléatoire l’un à l’autre. Avec plus de 50 titres créés, les réduire à 17 a déjà dû être complexe… mais peut-être que de réduire à 11 aurait pu faire de RUSH! l’album explosif que le groupe aurait voulu. C’est en tout cas les titres produits par Måneskin et Ferraguzzo qui m’ont le plus plu ici.

En conclusion, RUSH! est tout de même un bon album, avec ou sans ce nombre-là de producteurs. Et sa version vinyle chez Blood Record ajoute un petit côté fun avec sa pochette pleine de liquide ! Måneskin est sur la platine, espérons-le, pour longtemps.


SPOTIFY – INSTAGRAM – TWITTER – GROOVER – SUBMITHUB – MUSOSOUP
📸 : L. Fochesato – Rush! – Måneskin – Blood Record

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.