FLASH : MÅNESKIN / THE GREEN FLAMINGOS / TWO WEEKS IN NASHVILLE

C’est l’heure de notre fameuse séance de rattrapage mensuelle ! Et quelle séance puisqu’on retrouve trois albums forts, chacun à leur façon. Flashes.

TEATRO D’IRA – VOL. 1 – MÅNESKIN

Les guitares rugissent et c’est entre sensualité et bestialité que Måneskin marque les esprits. En se tournant vers leurs albums déjà sortis, le tout dernier, Teatro d’Ira – Vol. 1, on a plongé tête la première dans un rock qu’on aime, chanté majoritairement en italien. Si c’est le volume un, il s’agit en fait de leur troisième album. L’ouverture est évidemment prenante puisqu’il s’agit de Zitti E Buoni, mais ce n’est pas le seul. On adore le déchirant Coraline, l’entêtant I Wanna Be Your Slave, l’inspiré La Paura Del Buio… Avec un flow de parole unique et une passion brûlante pour ce qu’ils font, les Måneskin n’ont pas fini de nous plaire.

•••

IN THE WITCHING HOUR – THE GREEN FLAMINGOS

Dans une modernité certaine, la sorcellerie de The Green Flamingos reste pertinente et grisante. Entre marche nocturne, éclairé par la pleine lune autant que par la lumière bleue de son téléphone (Cold Night and City Lights), et instant contemplatifs du petit matin (Bring on the Sun), le groupe fait le tour de la nuit dans une ambiance jazz-folk-blues très classe, naturelle et spirituelle. In the Witching Hour est un opus qui charme avec élégance son auditoire sans avoir besoin de beaucoup d’artifice. Une voix posée, des riffs tendres… Ancré dans la terre et la tête dans les nuages, on se laisse volontiers enchanter.

•••

DON’T LOOK BACK – TWO WEEKS IN NASHVILLE

Alors qu’ils ont déjà un nouveau single dans les pattes, on revient sur l’EP Don’t Look Back des Two Weeks in Nashville sorti fin avril dernier. Évidemment, c’est sauvage comme on aime. Sur le premier titre, Don’t Look Back, la saturation vient nous prendre le cœur et les guitares sonnent comme celles des grands classiques du rock britannique. Incisifs, ils savent aussi montrer une part plus vulnérable de leur univers à travers le très sobre Upside Down. L’équilibre est juste et les deux aspects se rejoignent dans What Love Feels Like. Vif, électrique, et donc à rattraper immédiatement.

En écoute :

I Wanna Be Your Slave – Måneskin

My Dear – The Green Flamingos

Don’t Look Back – Two Weeks In Nashville


Vous pouvez retrouver Unis Son sur Facebook, Instagram, Twitter et Spotify
Et n’oubliez pas : le partage est soutien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.