Dropkick Murphys @ Eurockéennes

Tim Brennan (guitare, accordéon, mandoline…) et les Dropkick Murphys offrent un show mémorable. (photo : Léa Fox)

Tim Brennan (guitare, accordéon, mandoline…) et les Dropkick Murphys offrent un show mémorable. (photo : Léa Fox)

Lieu : Les Eurockéennes de Belfort, France

Date : 30 Juin 2012

Le festival des Eurockéennes est déjà bien entamé. Ce soir les festivaliers sont venus pour l’évènement : The Cure se produira sur la grande scène. Mais avant, les Dropkick Murphys l’occupent. C’est en ayant l’autorisation de quitter notre poste de bénévole que nous allons nous posé devant la scène. Les fans de The Cure, ceux de la première heure, sont déjà là. Une d’entre eux nous laisse sa place pour ce concert et se place derrière nous. L’avantage des festivals c’est qu’on y rencontre aussi des gens biens.

Les musiciens de Boston arrivent enfin sur scène. Les nuages aussi, c’est pourquoi les écrans affichent en permanence l’alerte orange. Nous sommes pourtant prit dans une autre sphère, Irlande/Ecosse/Boston. Un mélange bien particulier qui sait ce qu’il veut. L’ouverture avec State of Massachusetts nous fait décoller, tout comme la poussière. Cette poussière est celle des fans des Dropkick Murphys, de tous âges, ils sont derrière les fans de The Cure qui eux, même Ken Casey nous l’aura fait remarquer, ne bougent pas.

Musicalement, des classiques et des nouveautés, des douceurs et des violences, du punk celtique, varié et frais, tout en délicate violence, comme ce groupe sait si bien le faire.

Instruments variés, nous pouvons admirer Scruffy Wallace jouer de la cornemuse et Tim Brennan prendre, parmi d’autres, la guitare et l’accordéon, avec lequel il ne manquera pas de faire un solo comme s’il s’agissait d’une guitare… oui, même avec des headbangs. Jeff DaRosa nous montre également son talent de multi-instrumentaliste et Al Barr nous régale de sa voix de rocaille. Avec la reprise de TNT, originairement d’AC/DC, tout en finesse, nous sommes aux anges. Ken Casey avait l’air tout aussi heureux : le sourire tout le long du concert ne ment pas.

Malheureusement, l’alerte orange fini par avoir raison de nous. Arrêt du concert à dix minutes de la fin à cause de l’orage. Même si le groupe ne souhaite pas arrêter, le sourire aux lèvres fini par fondre. Malgré cette petite note maussade, le groupe était super en forme et plein d’énergie, ça se ressent et on aime.

Note : 8,5/10

D’autres photos sur Flickr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s