Thomas Dutronc – Éternels, Jusqu’à Demain

11114029_10153290099669644_4545686924297944564_n

On a toujours été fan de Thomas Dutronc, dès son premier album, Comme un Manouche Sans Guitare. Quatre ans après Silence On Tourne, On Tourne En Rond, le talentueux guitariste revient avec ce troisième album plus sérieux, créé entre Londres et la Corse. Review.

Ce nouvel opus s’annonce sombre lorsqu’on découvre Aragon. Avec ses sonorités western on découvre une histoire mélancolique à la mélodie plutôt inquiétante. C’est beau mais c’est sombre. Le passage au morceau suivant en est presque brutal. Allongés Dans L’herbe nous fait retrouver un côté plutôt swing qu’on lui connait bien. Pas étonnant pour cet amoureux de Django. Viens ensuite la chanson signée Matthieu Chedid. On l’entend tout de suite. Si on ne l’avait pas su on l’aurait deviné. Thomas Dutronc s’approprie le tout avec sensualité et croquant. On craque pour Croc-Madam.

Avec J’me Fous de Tout, qui aurait pu être sur son premier album, on est tranquille. L’atmosphère est romantique et reposante. Pas de prise de tête. Puis c’est Qui Je Suis qui arrive. On accélère un peu le rythme, le jazz revient, et on découvre un très joli solo vers la fin du morceau. Il nous avait manqué. Princesses est le morceau sur lequel on entend tout le côté pop anglaise qu’il cherchait dans la capitale britannique. Ça marche, on en redemande.

Petite surprise avec la très belle reprise de Chez les Yé-Yé, de Gainsbourg. Pas de fausse note, et bien que Dutronc ait la voix moins grave, il se l’approprie avec justesse. Dans la série voix grave, on trouve Jacques Dutronc en duo avec son fils sur Je N’suis Personne, la voix plus grave que jamais. L’association est parfaite. La ressemblance existe, elle est indéniable, mais le morceau contient aussi toutes les différences entre les deux artistes. Ensemble, ils racontent une très belle histoire, quoi qu’un peu triste par moment. C’est aussi de ce morceau que l’album tire son titre. La légèreté revient ensuite avec Archimède qu’on associe facilement à J’Me Fous de Tout. Avec Minuit Moins le Quart on reste dans le même ton. Enfin l’album se ferme avec une très belle mélodie, une voix magnifique… mais un texte en anglais des plus surprenants. I’ll See You In My Dreams n’est sans doute pas sa meilleure chanson…

Dans l’ensemble, même si on aurait voulu un peu plus d’humour, les histoires et les sentiments sont là, c’est plus intime et ça fonctionne. Peut-être pas notre album préféré, mais un très bel album tout de même.

Coup de cœur : Allongés dans l’herbe parce que le morceau regroupe tout ce qu’on aime chez Dutronc, avec un petit côté neuf.

Tu n’as pas envie d’écouter tout l’album parce que tu es pressé ? D’accord, Challenge Accepted ! Voici les trois morceaux que tu devrais vraiment écouter :

  • Allongés dans l’herbe
  • Croc-Madam
  • Je N’Suis Personne

En bref : à découvrir.

Site Officiel/Facebook

En écoute : Allongés Dans L’herbe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s