FLASH : KALEO / LULU VAN TRAPP

Pour diverses raisons et parce qu’une fois n’est pas coutume, on ne parle pas de trois mais de deux albums sortis aujourd’hui qui ont retenu notre attention. Flashes

SURFACE SOUND – KALEO

Impossible de ne pas tomber sous le charme du troisième album du groupe islandais Kaleo, Surface Sound. Un peu à l’image de l’iceberg volcanique de la pochette, chaque titre du groupe à une profondeur d’abord insoupçonnée visible quelques instants seulement avant l’éruption. Free The Slave, un véritable coup de cœur à la première écoute, en est une belle représentation. Skinny, et ses critiques sociales, aussi. L’album, entre rock classique et blues, ne s’y limite pas et sort des sentiers battus. Ce qu’on aime le plus c’est la profondeur des guitares et basses, et la voix sublime de Jökull Júlíusson. On est complètement captivées.

•••

I’M NOT HERE TO SAVE THE WORLD – LULU VAN TRAPP

Pas besoin de Delorean pour voyager dans le temps. Dans I’m Not Here To Save The World, les Lulu Van Trapp condensent les époques, avec une préférence dans les claviers pour les années 80. La voix forte et confiante, les instrus dansantes, l’attitude insolente invitent à rester sur la terrasse d’un bar après la fermeture. Corée aux touches Western (Korean BBQ), Brésil (Brazil) ou France (Lulu), le voyage n’est clairement pas que temporel et les couleurs de chaque titre nous émerveillent à chaque fois un peu plus. Lulu Van Trapp nous offre un éventail de sensations variées et plaisantes, en un album immanquable.

En écoute :

Skinny – KALEO

Les mots d’amour – Lulu Van Trapp


Vous pouvez retrouver Unis Son sur Facebook, Instagram, Twitter et Spotify
Et n’oubliez pas : le partage est soutien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.